Depuis l’antiquité, les hommes bénéficient d’une grande variété de produits de la mer provenant de la pêche de capture, de l’aquaculture ou de la récolte de coquillages et crustacés et d’autres organismes aquatiques comme les algues.

Il faut dire que la consommation régulière, bien que modérée et diversifiée, de poissons, coquillages et crustacés apporte de nombreux bienfaits à notre santé.

Notre passion pour les produits de la mer s’est tellement développée au cours des dernières années qu’ils représentent actuellement les aliments les plus vendus dans le monde.

 

Toutefois, les préoccupations des consommateurs quant à la capacité des gouvernements et d’autres institutions d’offrir des produits de la mer de façon durable ont augmenté au cours des dernières années. Plusieurs facteurs tels que l’état mondial des ressources halieutiques, l’impact environnemental et social de l’aquaculture intensive ou l’expansion de réseaux commerciaux internationaux complexes et opaques sont responsables de cette préoccupation croissante.

Cela a conduit à la naissance de toute une série d’initiatives et d’outils destinés à créer des systèmes de traçabilité orientés vers le consommateur qui leur permettent de créer un lien avec l’identité, l’histoire et la source du poisson ou des fruits de mer. La création de chaînes d’approvisionnement faciles à retracer favorisent la confiance et le développement d’une relation plus directe entre les pêcheurs, le grand public, les consommateurs, les détaillants, les grossistes, les gestionnaires et les cuisiniers.

De plus, en consommant des fruits de mer et en sachant qui, quoi, quand et comment un poisson a été pêché, le consommateur assume sa part de responsabilité à l’égard de la santé de la pêche sauvage, des communautés côtières et de l’océan. L’engagement en faveur d’écosystèmes marins plus sains est non seulement crucial, mais il s’agit également d’un impératif moral garantissant aux générations futures l’héritage d’un océan propre et sain.

Comme dans d’autres campagnes Slow Food, Slow Fish s’engage pour un poisson « bon, propre et équitable ». Le projet Slow Fish Caribbean, grâce à l’engagement et aux efforts des pêcheurs de la Cozumel Fishing Cooperative Society, a développé un système de traçabilité innovant pour le homard. Au cours de la saison de pêche 2019, 9 600 spécimens de la Sentinelle du homard épineux Slow Food de Banco Chinchorro et Sian Ka´an seront étiquetés avec un serre-tête portant un code QR. Ce serre-tête garantit que le homard a été correctement manipulé, réfrigéré et protégé avec une hygiène maximale, et qu’il a été pêché de manière artisanale, sélective et écologique.

En scannant ce code, le consommateur accède à une page où il peut découvrir quel bateau a pêché son homard et rencontrer les pêcheurs qui sont les protagonistes de cette histoire fascinante. De plus, grâce au code numérique de chaque étiquette, le consommateur peut obtenir des renseignements plus précis sur son homard, comme le jour et la zone de pêche, des données biologiques et bien plus encore.

Vous pouvez consulter le système de traçabilité du homard Baluarte ici

Si vous voulez en savoir plus sur le homard Baluarte et le processus de pêche durable des coopératives de pêche de Banco Chinchorro et Sian Ka’an, vous pouvez télécharger le Manuel de consommation responsable du homard ici

Pin It on Pinterest

Share This