L’évènement de sensibilisation au gaspillage alimentaire aura lieu dans le monde entier

Les jeunes de Slow Food organisent ce 28 avril 2018 le deuxième World Disco Soup Day. Le Slow Food Youth Network (SFYN) est à l’initiative de cet évènement visant à combattre le gaspillage alimentaire. De l’Ouganda au Japon, du Brésil aux Pays-Bas, le SFYN organisera des fêtes où les rebuts alimentaires seront transformés en Disco-soupe, proposant ainsi un moyen amusant de récupérer des aliments, tout en réfléchissant sérieusement aux quantités jetées quotidiennement.

« Ma génération considère souvent les défis que nous affrontons comme des problèmes insolubles, et le gaspillage alimentaire en fait partie. Des évènements comme les Disco Soupes rassemblent de nombreux jeunes et leur montrent qu’apporter le changement que l’on souhaite voir dans le monde est bien plus facile qu’on ne l’imagine. C’est même une activité amusante ! » – Directeur du SFYN, Jorrit Kiewik.

Pour le moment, 70 évènements sont programmés dans le monde entier et plus précisément dans les pays suivants (voici la carte à jour) : Afrique du Sud, Albanie, Allemagne, Belgique, Brésil, Chypre, Colombie, Danemark, États-Unis, France, Iran, Irlande, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Kenya, Kirghizstan, Madagascar, Mexique, Nigeria, Ouganda, Pays-Bas, Pérou, Philippines, Portugal, Royaume-Uni, Rwanda et Suisse.

Pourquoi combattre le gaspillage alimentaire par une Disco-soupe ?

De nos jours, un tiers des aliments produits pour notre consommation est perdu. Ils partent directement à la poubelle. En récupérer 25% suffirait à nourrir 870 millions d’individus dans le monde, d’après l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Le SFYN se soucie de ce problème et souhaite changer les choses, de manière unique et amusante. Informer sur le gaspillage alimentaire, c’est bien, mais célébrer dans la joie la nourriture remise dans le circuit, c’est encore mieux. La devise du mouvement : remplissez les ventres, pas les poubelles !

Les membres de l’UE ont décidé de s’attaquer au gaspillage alimentaire, mais l’accord conclu n’a pas su établir d’objectifs contraignants en matière de réduction de ce gaspillage. Il revient désormais aux états membres de prendre position sur le sujet, de s’engager formellement et de contribuer à atteindre les Objectifs de développement durable adoptés par l’UE. Slow Food exhorte ainsi les gouvernements à imposer des objectifs contraignants à l’échelle nationale pour réduire de 50% le gaspillage alimentaire tout au long de la filière, d’ici 2030. Ici le video : World Disco Soup Day asks EU government to fight food waste.

Qu’est-ce qu’une Disco-soupe ?

Lors d’une Discosoupe, les volontaires sont invités à récupérer, nettoyer, peler, couper et cuisiner des produits inutilisés (généralement des invendus de marché) ou toute nourriture destinée à la poubelle, par exemple non conforme aux critères esthétiques en vogue. C’est aussi un évènement gastronomique, artistique et musical rassemblant jeunes, étudiants, enfants, personnes âgées, cuisiniers et tous les partisans de la bataille contre le gaspillage alimentaire. C’est aussi un outil du changement, rassemblant différentes connaissances en matière de pédagogie et de sensibilisation.

Un évènement international à l’impact mondial

La première Disco-soupe était une “soupe protestataire” (la Schnippeldisko) contre le gaspillage alimentaire, cuisinée il y a 6 ans à Berlin pour 8000 personnes. Depuis, le mouvement aussi engagé que divertissant s’est répandu dans le monde entier pour faire parler du problème. De nombreuses éditions ont déjà eu lieu. Chaque Disco-soupe était à l’origine organisée individuellement, grâce aux volontaires qui en réglaient les moindres détails, jusqu’à ce que le SFYN brésilien organise en 2016 une journée nationale officielle, le Disco Soup Day. L’année dernière, le SFYN a organisé le tout premier World Disco Soup Day, à l’échelle mondiale. Plus de 25 000 repas ont ainsi été servis et plus de 5 tonnes d’aliments transformées. Plus d’une centaine de Disco-soupes ont été organisées, dans 40 pays, sur 5 continents.

Le Slow Food Youth Network regroupe des jeunes gens, âgés de 18 à 35 ans, rassemblés et liés par ce réseau et par leur soutien de la philosophie globale de Slow Food. Le réseau réunit des jeunes du monde entier, issus de 80 pays différents. Ce réseau implique des individus de différentes origines, cultures et âges, qui partagent tous un objectif commun : contribuer à un meilleur système alimentaire.

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter :

Responsable de la communication SFYN

Simone Luijckx : simone@slowfoodyouthnetwork.org

Service Presse de Slow Food International

Slow Food est une organisation internationale qui repose sur un réseau local d’associations et envisage un monde où chacun puisse avoir accès à une nourriture bonne pour lui, pour ceux qui la produisent, et pour la planète. Slow Food implique plus d’un million de militants, chefs, jeunes, exploitants, pêcheurs, experts et universitaires dans plus de 160 pays.

Pin It on Pinterest

Share This