Ces dernières années, l’unité des Européens et nos valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d’égalité, d’autorité de la loi et des droits de la personne ont été mises à rude épreuve. Du 23 au 26 mai, des millions d’Européens et Européennes se rendront aux urnes pour élire leurs représentants au Parlement européen, ce qui donnera le la pour l’avenir de l’Europe.

Les futurs parlementaires joueront un rôle crucial dans la composition et la définition des priorités de la prochaine Commission européenne. Avec le Conseil de l’Union européenne (regroupant les représentants de nos gouvernements), le Parlement européen et la Commission européenne définiront les politiques de l’UE pour les 5 prochaines années.

Au sein de Slow Food Europe, nous pensons qu’une alimentation bonne, propre et juste est un droit universel. La production, la distribution et la consommation alimentaire ne peuvent pas entrer en conflit avec le droit des générations futures à profiter d’un environnement sain. Les chiffres actuels tendent toutefois à montrer que le système alimentaire et agricole européen est loin d’être idéal : en 2006, 9,1 % de la population européenne n’avait pas les moyens de s’offrir un repas de qualité tous les jours ; entre 2003 et 2013, plus d’une ferme sur quatre a disparu en Europe ; 20 % de la nourriture produite au sein de l’UE est jetée ou gâchée chaque année, générant à elle seule 8 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Il est trop simple de montrer du doigt les décideurs politiques : nous les élisons. Nous devons voter pour des candidats qui respectent les valeurs européennes et se soucient de l’avenir de l’agriculture et de l’alimentation. Ensemble, nous pouvons façonner l’Europe que nous voulons.

Cliquez sur les pages pour les afficher

 

Suivez nos actions en vue des élections sur le site de Slow Europe et sur nos réseaux sociaux.

Pin It on Pinterest

Share This