Pourquoi Slow Food ne devrait s’intéresser qu’au changement climatique ? Tout le monde en parle, il y en a même qui le nient. Et pourtant nous en faisons l’expérience au quotidien : des glaciers fondent, des fleuves se tarissent, les températures montent, les ouragans et tempêtes sont plus violents. Mais peu de gens entendent l’alarme retentir. Le problème semble lointain, abstrait, on ne peut plus éloigné d’une action quotidienne que l’on tient pour acquise : manger… Voilà pourquoi ce thème est cher à Slow Food.

Le système industriel de production alimentaire figure parmi les principaux responsables : un tiers des émissions de gaz à effet de serre sont produites par l’élevage intensif, l’usage massif de produits chimiques en agriculture, les fruits et légumes disponibles toute l’année ou issus de filières longues qui déposent dans nos assiettes des mets de toute sorte, y compris de l’autre bout du monde.

Mais l’agriculture, surtout l’agriculture artisanale, est la première victime de ce phénomène, comme en attestent les inondations et sécheresses dévastatrices, les vagues migratoires de paysans partis à la recherche d’eau pour leurs animaux ou de sol fertile, l’élévation du niveau des mers qui met en danger les communautés vivant de la pêche, l’acidification des océans devenus hostiles à la vie, la perte de biodiversité ou la désertification.

Pourtant, chacun de nous peut agir au quotidien, en faisant ses courses. La somme de nos choix peut pousser les gouvernements et la communauté internationale à enfin prendre la voie alternative dont la planète a tant besoin.

Le changement au menu, est la campagne de Slow Food promouvant cette alternative. C’est la première campagne de communication internationale liant le réchauffement climatique à la production et à la consommation alimentaire, promouvant une consommation raisonnée et rassemblant des ressources pour les projets de Slow Food soutenant l’agriculture familiale, l’éducation alimentaire et environnementale et la protection de la biodiversité.

Du 29 septembre au 31 décembre, de nombreux moyens vous sont offerts pour adhérer à la campagne.

Des réseaux sociaux aux événements organisés par votre Convivium Slow Food, en passant par les soirées avec des chefs de votre région, laissez libre cours à votre imagination.

Choisissez chaque jour un aliment bon, propre et juste et soutenez les projets de Slow Food dans le monde entier !

Nous sommes tous acteurs du changement !

16 octobre – 5 novembre : Mangeons local
Mettons nos amis au défi : pendant trois semaines, remplissons nos assiettes d’aliments locaux et de saison.

6 au 25 novembre : Mijotons des solutions pour un futur meilleur
Promouvons une liste d’ingrédients regroupant durabilité, biodiversité et respect de la planète.

– 26 novembre et pendant tout le mois de décembre : Soutiens Slow Food
La planète a besoin de notre aide, à tous. Aidez-nous à la protéger, faites un don ! Un don, même modeste, peut faire la différence.

www.slowfood.it

#SFMenuForChange #SlowFood #EatLocal

Pin It on Pinterest

Share This