Click here to view original web page at www.slowfood.com

Kezia Nassozi est née en 1961 dans le village de Katente, dans le canton de Mukono. En tant que cheffe, elle a toujours privilégié la cuisine locale, inspirée par sa mère, et a donc décidé de s’orienter vers une activité de traiteur évènementiel. Elle propose différents plats locaux préparés de manière inhabituelle à ses différents clients et groupes, notamment lors de cérémonies.

Elle s’implique au sein du réseau Slow Food depuis 2008 et a aujourd’hui intégré l’Alliance Slow Food des chefs d’Ouganda rassemblant plusieurs cantons. Ces chefs soucieux de leur environnement ont accès à des matières brutes plus saines et diversifiées, développent un intérêt pour une agriculture durable et pour le verdissement de l’industrie hôtelière.

En 2014, Kezia a été invitée à Terra Madre en Italie pour représenter l’Ouganda dans la Terra Madre Kitchen et c’est là qu’elle a expliqué combien elle était fière de préparer des plats si naturels sans ingrédients transformés et avec peu d’huile, mais aussi d’intégrer de petits ingrédients locaux comme les champignons ou la morelle noire.

En plus d’être l’une des cheffes les plus inspirantes de Mukono, Kezia a également créé un jardin familial Slow Food (Dembe Family Garden) dont elle utilise la production pour sa cuisine. Kezia ne tient pas un restaurant, mais opère en tant que traiteur dans différents lieux, via son entreprise “Dembe catering services” employant 25 jeunes personnes qu’elle forme à la gestion d’entreprise. Elle répond ainsi à une demande croissante en produits sains et locaux.

Elle forme de jeunes chefs à monter leur propre start-up et espère un jour pouvoir s’installer et ouvrir à Kisoga un restaurant de cuisine purement africaine, spécialement dédié aux différents plats ougandais. Kezia croit en l’importance de préparer des plats sains qui ne détruisent pas la culture, les croyances et les traditions des habitants.

Kezia a participé à la Karibu / Kilifair 2019 en Tanzanie au sein de la délégation Slow Food East Africa et préparé le Matooke n’oluwombo, un plat traditionnel à base de pâte de gourdes cannelées et un Luwombo de champignons accompagné de bananes vertes écrasées de la “variété Black Nakitembe“, l’une des nombreuses variétés cultivées en Ouganda.

Matooke n’oluwombo

Bananes vertes écrasées cuites à la vapeur, servies avec une pâte de courge cannelée et un Luwombo aux champignons.
Ce plat est préparé de manière traditionnelle, tout en intégrant des ingrédients permettant d’obtenir un joli plat pour nos invités locaux et internationaux.

Ingrédients pour 3 personnes

  • 3 kg de bananes vertes
  • 250 g de champignons
  • 500 g de pâte de courge cannelée (vous pouvez la remplacer par des arachides)
  • 1 oignon
  • 3 tomates
  • 2 poivrons verts
  • curry en poudre
  • jeunes feuilles de bananier
  • sel
  • eau

Préparation

Pelez les bananes vertes et enveloppez-les dans les feuilles de bananier. Déposez le tout sur une casserole remplie d’eau, en positionnant les côtes des feuilles de bananier sur le rebord, pour éviter tout contact avec l’eau. Préparez le Luwombo de champignons en faisant tremper la pâte de courges pour la dissoudre complètement dans une petite quantité d’eau, intégrez les champignons et les autres ingrédients tranchés (oignons, tomates), le curry et le sel, puis enveloppez le tout dans d’autres feuilles de bananier et fermez-les bien. Formez un petit paquet de Luwombo par personne. Déposez les Mpombo (pluriel de Luwombo) avec les bananes et recouvrez le tout de nouvelles feuilles de bananier pour permettre la cuisson à la vapeur. Mettez la casserole sur le feu pour 1h30 de cuisson. Ouvrez les feuilles et écrasez les morceaux de banane.

Servez le Mpombo avec les bananes écrasées.

Pin It on Pinterest

Share This