Le Haitian Education Project, Inc. (HEP) * a officiellement lancé les premiers conviviums Slow Food en Haïti. Dans le cadre du lancement initial, HEP a établi un convivium dans quatre régions (Port-au-Prince, Fort-Liberté, Pétion-ville, Cap-Haïtien) avec des plans pour lancer d’autres dans un proche avenir. Chaque convivium organisera des événements et des activités qui favorisent la consommation locale, la biodiversité agricole et la production alimentaire durable. Les conviviums de Slow Food en Haïti seront également représentés au festival gastronomique Terra Madre Salone del Gusto de Turin, en Italie.

«Protéger les cultures et les traditions culinaires locales favorise des sociétés saines», explique Guy Lainé, ingénieur agronome et Directeur Régional de Projet pour HEP: «L’agriculture traditionnelle réduit la pollution, minimise les changements climatiques et améliore la valeur nutritive des aliments que nous consommons. Comme le dit le vieil adage: «Nous sommes ce que nous mangeons.»

Haïti a pratiqué l’agriculture traditionnelle depuis plus de deux siècles, mais des facteurs tels que la dégradation de l’environnement, les catastrophes naturelles et les effets néfastes de la mondialisation avoir contribué au déclin de la productivité d’agricole du pays. LaHEP vise à donner aux agriculteurs haïtiens les moyens d’accroître la production locale en utilisant des méthodes durables. Le renforcement du secteur agricole haïtien ne permettra pas seulement de mettre un terme à la crise alimentaire, mais contribuera également à soutenir l’économie du pays.

La participation de la communauté est un élément central de la culture haïtienne. Les conviviums de Slow Food d’Haïti feront la promotion des cuisines traditionnelles haïtiennes, des techniques d’artisanaux locaux à travers des rencontres régulières et d’activités gastronomiques et culturelles. Ces activités aideront à établir des relations entre les producteurs et les consommateurs.

«La pratique de Slow Food aidera les communautés à se développer de projets d’agriculture d’une manière compatible avec la protection de l’écosystème et la culture du pays. C’est la raison pour laquelle nous voulions créer des conviviums», déclare Laude Saint-Preux, fondateur et PDG de HEP. « Nous sommes ravis de collaborer avec cette organisation parce qu’ils partagent nos valeurs. »

Le mois dernier, HEP a lancé un projet agricole dans la commune de Ferrier, dans la région nord-est d’Haïti. Le projet est intitulé « L’amplification de la culture de tomate, gombo, poivre et autres légumes ». HEP a recruté près de 200 jeunes haïtiens pour débuter ce projet qui bénéficiera ainsi à plus de 13.000 Haïtiens :

  • capacité technique accrue des jeunes
  • Augmentation de la production de tomate, de gombo et de poivre dans la région
  • Hausse des revenus

HEP croit fermement en l’importance de l’éducation alimentaire et gustative pour les jeunes générations. En tant que membres de Slow Food, les Jeunes Volontaires HEP peuvent promouvoir la nourriture haïtienne traditionnelle tout en apprenant. Les étudiants ont également l’opportunité d’étudier à l’Université des Sciences Gastronomiques en Italie :

« Nous sommes particulièrement enthousiasmés par ce que ce partenariat signifie pour nos jeunes, ils apprendront des techniques durables qui peuvent être utilisées chez nous », dit Laude Saint- Preux.
« Cela aidera Haïti à aller vers l’avant ».

Pour plus informations, s’il vous plaît visitez notre site Web à l’adresse www.haitianeducationproject.com. Vous pouvez également nous suivre sur: @HaitianEducationProject sur Facebook, Twitter et Instagram.

*LaHaitian Education Project, Inc. (HEP) est une organisation de base à but non lucratif qui vise à construire des communautés autosuffisantes en Haïti grâce à des programmes d’éducation efficaces. HEP utilise une approche holistique et locale qui engage des communautés entières, en particulier les jeunes. Nos initiatives couvrent divers domaines en mettant l’accent sur l’éducation, l’économie et la culture.

** Les Jeunes Volontaires HEP (YV) sont des citoyens haïtiens âgés de 5 à 31 ans. En tant que membres de nos opérations de base en Haïti, ils prennent des mesures pour assainir leurs communautés, réhabiliter l’environnement grâce à des solutions de reboisement et de changement climatique, servir les membres les plus vulnérables de la société haïtienne et trouver des solutions à certains défis économiques haïtiens.

 

Pin It on Pinterest

Share This