Le gaspillage alimentaire est un véritable fléau au Brésil. Les quantités de produits bruts gâchés au début comme à la fin du circuit de production sont hallucinantes. Heureusement, certains chefs célèbres œuvrent à résoudre le problème et à alerter l’opinion.

En 2016, une poignée de chefs ont mené des actions pour attirer l’attention du public brésilien sur le problème. Du célèbre chef italien Massimo Bottura, qui a cuisiné lors des Jeux olympiques de Rio de Janeiro les restes de la machine olympique pour nourrir les sans-abris, au chef de l’Alliance Slow Food et responsable local du Slow Food Youth Network (SFYN) Caio Dorigon, acteur engagé de l’effort national pour réduire le gaspillage alimentaire et alerter l’opinion.

Caio Dorigon a choisi de s’orienter vers la restauration après avoir décroché un diplôme de publicité et travaillé quelques années dans le secteur. Il joue depuis un rôle d’influence majeur au sein du réseau brésilien de Slow Food, cuisinant et organisant des événements contre le gaspillage alimentaire, en collaboration avec l’Alliance des chefs.Les Disco-soupes d’un chef brésilien contre le gaspillage alimentaire

Sa Disco Xepa (Disco-soupe), activité collective où l’on cuisine des produits destinés à la poubelle pour en faire une soupe servie à tous les participants, est une initiative très suivie. En portugais du Brésil, le mot Xepa englobe les invendus que l’on achète à bas prix en fin de journée. Les Disco Xepa sont ouvertes au public et à toutes les générations. L’objectif n’est pas de « faire la fête ou de cuisiner, mais aussi de sensibiliser au gaspillage alimentaire ».

En juillet 2016, Caio Dorigon a pris les rênes du SFYN pour le Disco Xepa Day. À cette date, 14 villes de tout le pays ont mis en place leur événement : un dispositif collectif qui en a décuplé l’impact. Pour le chef, la Disco-soupe est un modèle efficace pour rassembler le réseau Slow Food autour du gaspillage alimentaire. « C’est un sujet important que l’on peut facilement montrer et communiquer au public. » Il remarque également que les volontaires qui récupèrent les produits destinés à la poubelle sont souvent estomaqués par les quantités jetées.Les Disco-soupes d’un chef brésilien contre le gaspillage alimentaire

Au-delà de partager un repas, l’événement fournit au SFYN l’opportunité d’enseigner à la communauté à réduire ses déchets. Lors du Disco Xepa Day 2016, le convivium a organisé des conférences, des démonstrations et des ateliers où les participants ont appris à couper, nettoyer et cuisiner les produits collectés. Disco Xepa a édité son Practical Guide to Organizing a Disco Soup (Guide pratique pour les organisateurs de Disco-soupes), afin de faciliter la reproduction de l’événement. Il contient des informations et des contacts pratiques sur la manifestation, des données sur le gaspillage alimentaire et des explications sur l’importance d’informer la population.

Après le succès du Disco Xepa Day au Brésil, Caio Dorigon a proposé lors de Terra Madre Salone del Gusto, une Journée Disco-soupe mondiale qui aura lieu le 29 avril 2017. Trente pays ont déjà répondu à l’appel et le chef espère que cette initiative engagera le réseau dans une discussion plus poussée sur la réduction du gaspillage alimentaire dans le monde entier.

Pour plus d’informations ou participer à la Journée Disco-soupe mondiale 2017, cliquez ici pour visiter la page Facebook de l’événement. Vous pouvez également envoyer un e-mail directement à Caio Dorigon à l’adresse .

Pin It on Pinterest

Share This