Slow Food vient de clôturer les travaux de son 7ème Congrès international à Chengdu, en Chine.

Le ton du Congrès étant lancé (« Comment mieux comprendre et communiquer pour changer le système alimentaire ? »), tous les délégués réunis en trente sous-groupes ont pu s’exprimer.

La journée de réflexion a été impulsée par la présentation de quatre initiatives réussies, soulignant ainsi l’esprit d’entreprise du réseau Slow Food :

Le mouvement des jeunes en Suisse (Swiss Youth Network)

a réalisé un calendrier des saisons, adopté par les chefs, vrai levier de collecte de fonds et adaptable aux autres réseaux du monde.

Le Chili présente la création d'un marché de la Terre et la défense de la biodiversité

Ce projet souligne la nécessité d’alliances entre les consommateurs et le ministère de la santé. Au Chili, les marchés se multiplient…

Le Burkina Faso a organisé en 2016 le premier Terra Madre d'Afrique de l'Ouest

pour gagner en visibilité sur les produits de l’Arche du goût et les semences paysannes. Fort de 30 délégués et 700 visiteurs, il en résulte de nouvelles adhésions et l’émergence d’un réseau de cuisiniers.

L'Europe bouge…

Marta Messa du Bureau Slow Food de Bruxelles cite deux réussites :

  • La stratégie commune contre les OGM avec Greenpeace a conduit le gouvernement italien à voter contre les OGM au parlement européen.
  • La participation à la manifestation de 60000 personnes sur le système agricole européen.

Les travaux des sous-groupes

Les échanges des sous-groupes ont porté sur les sujets de réflexion suivants :

R

L’élargissement du réseau et la recherche de nouveaux leaders

R

La collecte de fonds

R

Les alliances et partenariats

R

La communication interne et externe

R

Le lien entre savoirs traditionnels et sciences académiques

R

Qu’est ce qui vous rend heureux à Slow Food ?

La restitution des travaux a généré 270 bonnes pratiques, de multiples propositions riches et créatives et des idées originales qui ne permettent pas de faire une synthèse immédiate.

Au final, nous partageons les mêmes valeurs et notre appartenance à Slow Food s’explique par un réel intérêt du réseau, de l’implication d’actions et le fait d’être heureux dans le mouvement car Slow Food dégage un message de paix et d’espoir.

La séance de clôture du congrès Slow Food de Chengdu

La séance de clôture du Congrès a porté sur la présentation et le vote de 6 motions.

R

Le changement climatique, nos choix alimentaires, l’agriculture que nous voulons

R

L’Afrique de Slow Food et Terra Madre

R

La Biodiversité, les savoirs, les communications et les cultures que nous voulons défendre et soutenir

R

Les savoirs des peuples autochtones, précieux alliés pour relever les défis planétaires

R

La transmission des savoirs, l’accès à la connaissance, l’université du partage de ces savoirs

R

La lutte à l’échelle planétaire, en mer et sur terre, contre la pollution issue des sacs plastiques

Le congrès a ensuite approuvé les documents présentés, dont la déclaration de Chengdu et procédé à l’élection des différentes instances.

Le Président Carlo Petrini a été reconduit dans ses fonctions, ainsi que Paolo Di Croce, comme Secrétaire Général sur proposition du Président.

Le Conseil est élu jusqu’en 2020, et est composé de 43 membres provenant de 32 pays ; Vincent Lagré y représente la France.

Extraits du discours de clôture de Carlo Petrini

R

Le congrès réaffirme notre rejet du modèle actuel d’agriculture intensive et la confirmation d’un modèle alternatif gagnant.

R

Le réseau des jeunes Slow Food de Chine est en train de suivre cette voie ; c’est une décision d’une importance extrême quand on considère le rôle crucial de la Chine face aux défis de la planète. Actuellement nous revitalisons le réseau avec les petites entreprises « bonnes, propres et justes » à l’échelle locale ; nous avons la volonté de faire la différence.

R

Ces dernières années, Terra Madre a été le cœur de Slow Food ; nous sommes à leurs côtés. Nous défendons les marchés des petits producteurs et les renforçons à travers l’Alliance des Chefs.

R

Le Congrès a donné un mandat au nouveau conseil, qui devra procéder à une profonde révision de l’organisation de Slow Food lors des trois prochaines années, pour rendre le Mouvement plus inclusif et ouvert. Il faudra être productif et obtenir des résultats.

R

La campagne contre le changement climatique, c’est de l’information et aussi de l’ACTION !

Les images du congrès Slow Food de Chengdu…

Chengdu – Dominique, Fanny, Juliette et Christophe.

Pin It on Pinterest

Share This