Le glyphosate est le principe actif le plus utilisé en agriculture. C’est un dessicatif qui décrit parfaitement la relation que le monde « développé » entretient avec l’agriculture et, plus généralement, avec la nature.

Mais il est possible de l’éviter, au moins dans notre potager ou dans notre assiette.

Voici quelques conseils utiles pour votre potager…

Recourez au désherbage manuel ou mécanique

Souvent utilisé dans les petites exploitations, le désherbage manuel est de préférence effectué sur terrain humide, pour extraire plus facilement les racines. Le désherbage mécanique, au contraire, consiste en l’utilisation de machines pourvues d’un dispositif de taille ou d’arrachage, qui élimine la partie externe de la plante. Cette méthode est la plus rapide pour nettoyer par exemple les bordures de rues, de voies ferrées, les terrains non cultivés ou non accessibles.

Pensez aux associations

Les plantes envahissantes ont besoin d’espace pour pousser. Moins on en laisse à disposition, moins les essences non désirées s’étendront. Carottes et oignons, plantés les uns à côté des autres, se défendent contre les parasites, tandis que le thym planté près des choux aide à éloigner la piéride du chou.

Lutte biologique : utilisez la biodiversité pour protéger votre production

Un exemple ? Les coccinelles, comme les coléoptères ou les grenouilles, peuvent constituer une alternative efficace aux pesticides chimiques, car ils se nourrissent des parasites des plantes. Le raifort, le chou-fleur et le brocoli figurent parmi celles qui les attirent. Enrichissez votre jardin de ce type de légumes pour favoriser la présence d’insectes bénéfiques. Dans certaines régions du monde, on lâche par exemple dans les rizières des carpes et des poissons-chats, qui se nourrissent de plantes putréfiées, d’algues et de larves d’insectes. Les grenouilles peuvent aussi aider à diminuer les insectes nuisibles.

Misez sur les herbes aromatiques

Différentes plantes et herbes aromatiques permettent d’éviter le recours aux pesticides : les orties, par exemple, sont un véritable antiparasitaire naturel, tout comme l’ail, le thym, la sauge et la coriandre. La menthe, plantée près des pieds de tomates, les protège des parasites, tandis que les fleurs de lin éloignent le doryphore de la pomme de terre. La biodiversité végétale et animale contribue à faciliter la cohabitation entre les espèces et à améliorer leur équilibre biologique en induisant avec le temps un besoin inférieur en produits chimiques contre la flore spontanée.

Et si on ne désherbait pas ?

La flore spontanée n’est pas toujours une ennemie. Dans certaines situations, par exemple dans les vergers, leur présence contribue à améliorer la structure du sol, notamment parce qu’elle évite un travail mécanique qui peut nuire à la fertilité du sol.

Voici quelques conseils pour l’éviter dans vos assiettes

Achetez auprès de producteurs n’utilisant pas de produits contenant du glyphosate, des produits biologiques, biodynamiques ou simplement issus de cultures durables, qui interdisent ou refusent l’utilisation d’herbicides.

Lavez soigneusement ou pelez les fruits et légumes de provenance inconnue, tout en sachant que ces précautions ne garantissent pas l’élimination totale d’éventuels contaminants.

Évitez les pesticides de synthèse dans votre environnement domestique (plantes d’intérieur, jardinage, serres, animaux de compagnie, désinsectisations, etc.), en privilégiant les moyens manuels, physiques, mécaniques et biologiques.

Défendez aussi la biodiversité animale en favorisant la présence de certains petits insectes comme les coccinelles, certains coléoptères ou les grenouilles, car ils peuvent être d’une grande aide pour éviter les pesticides chimiques. Ils se nourrissent en fait des parasites des plantes et peuvent permettre d’utiliser moins de produits chimiques !

Signez l’initiative citoyenne Stop au Glyphosate ! Nous avons déjà atteint 1 million de signatures, mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin ! Il est important de faire entendre notre voix à la Commission européenne pour qu’elle ne renouvelle pas l’autorisation d’utilisation du glyphosate !

Découvrez toutes les alternatives au glyphosate et les autres moyens de l’éviter sur notre site !

Pin It on Pinterest

Share This